8,7 % des Français passeraient plus de 50 heures au travail. Une analyse des données portant sur plus de 603.000 personnes originaires d'Europe, des Etats-Unis ou encore d'Australie, ne présentant à l'origine aucun signe de faiblesse cardiovasculaire connue ont été suivis pendant plus de 7 ans. A l'issue de ce travail, le rapport est alarmant : travailler plus de 55 heures par semaine augmenterait les risques d'AVC de 33 % ! Quant aux maladies cardiovasculaires ou coronaires, qui concernent les artères du cœur, elles présentent des risques allant jusqu'à 13 % pour un travail hebdomadaire de 35 à 40 heures. Cette étude a bien évidemment été modulée par la prise en compte des facteurs connus pour les maladies cardiovasculaires à savoir principalement le tabagisme, l'alcool et la sédentarité. ces facteurs de risques n'arrivent pas subitement lorsque l'on passe dépasse le seuil de 50 heures de travail. Mais ils augmentent proportionnellement à la durée du travail. Soit de 10 % en plus pour les personnes qui travaillent entre 41 et 48 heures,et 27 % en plus chez celles qui ''bossent' entre 49 et 54 heures.